Effets positifs de la plasmaphérèse.

, par Laurent Jacob

Le but de cette thérapie n’est pas seulement l’élimination des complexes toxiques et immunitaires caractéristiques des maladies auto-immunes et des affections dégénératives mais aussi une méthode générale d’effet stimulant et régulateur des différents métabolismes améliorant l’équilibre général (homéostasie).

Les effets positifs des séances de plasmaphérèse s’expliquent essentiellement par 3 mécanismes d’action complémentaires :

1- Détoxification :

Le plasma stocke des métabolites dégradés, chimiques, toxines endogènes (produites par le métabolisme) ou exogènes (médicamenteuses, environnementales, métaux lourds par exemple ...), mais aussi des fractions labiles immunologiques.

Ces métabolites interfèrent sur les variations de l’immunité humorale et de son contenu informationnel, ce qui module l’expression des gènes dans la construction / destruction des macromolécules (modifications de l’activité ribonucléasique) : en résumé toutes les fractions indicatrices et actrices des causes de la maladie.

Ainsi, chaque millilitre de plasma filtré lors d’une séance éliminera des toxines, des molécules endogènes et exogènes, des résidus riches en bases puriques et pyrimidiques, des résidus d’ ARN biologiquement et pathologiquement actifs.

En conséquence cette technologie vise à libérer le corps des toxines, des poisons, et autres substances nocives qui s’accumulent dans l’organisme ce qui assure une détoxification cellulaire autant que tissulaire.

La plasmaphérèse améliore le rendement fonctionnel des organes excréteurs en surcharge (rein, foie, intestins, poumons et peau). En conséquence ces organes détoxifiés participent de façon plus performante à l’autorégulation (homéostasie) et à l’auto-réparation.

2- Immunomodulation

- Le passage des éléments du sang et notamment des cellules immunitaires dans les différentes couches du nano-filtre en plus de la filtration permet l’élimination de nombreux fragments complexes auto-immuns difficiles à éliminer pour le corps et sources d’inflammation réalisant une véritable immuno-modulation sans aucun apport médicamenteux.

3- Amélioration de la circulation - oxygénation du sang

Toute pathologie se caractérise par des modifications circulatoires au niveau des tissus et organes concernés pouvant favoriser l’apparition de caillots de sang, phlébites, emboles... Ceci est lié à la forte réactivité immunologique des parois vasculaires riches en macrophages.

Ainsi du fait des troubles circulatoires en aval (les petits vaisseaux) au niveau des tissus atteints, il existe une surcharge de travail du cœur en amont ce qui à la longue entraine une hypoxie (manque d’oxygène) tissulaire chronique et une accumulation chronique de produits toxiques.

En passant par le nano-filtre, le sang reprend ses capacités biochimiques et physiques de fluidité favorisant l’oxygénation tissulaire et le passage des nutriments.