Nos années se comptent en printemps

, par Laurent Jacob

Nos années se comptent en printemps est le titre de la 2nde web conférence donnée par le Dr Laurent Jacob à l’occasion du "Rendez-vous des 60 printemps".

Vous pouvez visualiser gratuitement la 1ère et la 2nde web conférence :Conférence 1 ; Conférence 2

Les idées maitresses de cette conférence qui se veut très pratique :

Tour à tour sont utilisés 2 langages, 2 grilles de lecture :

- Un langage scientifique, rationnel avec les données de la compréhension scientifique actuelle du vivant.
- Un langage symbolique, poétique qui s’adresse à notre imaginaire, en lien direct avec nos forces vitales, d’où le titre "Nos années se comptent en printemps".

Quand nous ouvrons la porte à de nouveaux possibles quel que soit notre âge, nous permettons à ces forces de s’engouffrer en nous, symboliquement mais aussi scientifiquement, biologiquement, cela a un impact physique sur notre niveau d’énergie, nos capacités de guérison, de cicatrisation, de réparation….

- "La vie donne aux branches qui trouvent la lumière les moyens de leur croissance."C’est une loi biologique valable pour tout le monde des plus jeunes aux plus âgés et est totalement subjective c’est à dire ne dépend en aucun cas du niveau de départ fort ou faible, bon ou mauvais … .

Trop souvent aujourd’hui les maladies pourtant dites de civilisation sont perçues comme des erreurs de la nature et nous serions là pour y remédier avec forces prothèses physiques et chimiques. Très bien, dans de nombreux cas cela aide et merci pour cela.

Mais ces maladies de civilisation par définition sont aussi dus à nos modes de vie et ce sont nos créations que nous le voulions ou non. Dans ce cas, nous sommes dans la position d’un mauvais jardinier qui se voyant incapable de faire s’épanouir ses fleurs s’extasierait devant leur sosies en plastique !!!

C’est donc une approche radicalement différente qui est proposée ici :

"Les ressources du vivant sont infinies, à nous de les libérer. Apprenez à cultiver votre arbre de vie !"

- Durant cette 2ème conférence vous sont apportés des outils pratiques, "pelles et pioches" pour aller extirper, labourer vos champs de croyances et de pensées afin de libérer les énergies de la créativité et des possibilités.

- Il vous appartiendra de les utiliser, encore et encore

"Imaginez que vous allez cultivez votre arbre de vie, le vôtre. Vous allez tailler les branches sèches et balayer les feuilles mortes afin de nourrir les nouvelles pousses."

Pour cela, commencez par oublier tout ce que vous avez appris sur ce qui est possible et ne l’est pas : Depuis notre premier cri, nous avons tous été conditionné à voir le monde tel que nous le voyons.
- Heureusement, la vie ne lit pas nos manuels de biologie.
- Les impossibles d’aujourd’hui sont les possibles de demain.

- Le vieillissement n’entraine pas nécessairement une perte d’autonomie.
- Nous n’avons aucune idée des vraies possibilités du corps : Regardons l’évolution de la durée moyenne de vie en 200 ans...

Quelle que soit votre vie ou encore l’endroit où vous vivez, quelque soit votre niveau de ressources, de toute façon en tant qu’être humain, pour vivre heureux avec les difficultés rencontrées qui sont les vôtres et vos épreuves, vous devez, nous devons métaboliser nos émotions. Métaboliser, c’est à dire comme pour les aliments, les transformer en énergie de vie. Nous ne digérons pas que des aliments !

Ainsi, soit nous parvenons à exprimer ces émotions (pas seulement celles socialement acceptables), soit nous les transcendons de façon créative, artistique, sportive, spirituelle … soit dans le cas contraire, ces énergies bloquées, ce que nous gardons en nous et à quoi nous nous attachons ne peut pas nourrir le nouveau et fini par se fossiliser … Et là, le jardinier sait bien que si la souche stérile devient plus grosse que la nouvelle pousse …